Oct 032015
 

suite n°2 - Encyclopédie de la paroleL’humanité est un long bruissement de mots, ce flot ininterrompu de paroles prononcées, échangées, partagées. Vérités assénées, mensonges proférés, déclarations enflammées, discours passionnés, colères explosées, propos décalés ou absurdes. Cris et murmures. Paroles, paroles, et paroles. Qui s’accumulent et se superposent. Qui génèrent le brouhaha insensé des hommes. Qui tissent ce que nous sommes, ensemble. Du vacarme des mots à leur consonance. De la musicalité des mots au grand concert donné, improvisé par les hommes dans le vaste théâtre du monde.

Joris Lacoste picore, isole et compile ce qui a été dit, ici ou là, conversation au sein d’une famille qui se déchire, dialogue entre un pilote d’avion de ligne et la tour de contrôle, énoncé d’un verdict dans un tribunal, présentation du budget par un ministre de l’économie, échange téléphonique entre un client au bord de la crise de nerf et un service client atone, déclaration de guerre d’un chef d’état, cri de révolte d’un homme du peuple adressé à son tyran… Dans cette encyclopédie de la parole* figurent ainsi désormais près de 800 documents sonores tirés de l’infinie oralité des hommes et de la multitude des langues en lesquelles elle s’exprime. Une sorte d’arche de Noé de la parole dont le port d’attache serait la tour de Babel.

Dans cette Suite n°2, un quintette de chanteurs-comédiens (de comédiens-chanteurs ?) reproduit certaines de ces paroles et, de fait, donne en spectacle la réalité dont elles sont issues, dont elles témoignent, et qu’elles propagent encore. Des paroles qui sont les véhicules de ces réalités qui ont été, de ces instants où il est arrivé quelque chose, où un acte a été posé, où une idée a été émise, où une émotion a été ressentie, et partagée, et qui les conduisent jusqu’à nous et les prolongent, et leur donne vie à nouveau. En un mot, qui les théâtralisent.

Tout n’est pas réussi et il est par moments difficile de trouver son chemin dans ce spectacle du foisonnement des mots, dans le rythme des mots, leur musicalité, mais aussi leur sens, ce qu’ils disent. Et il arrive qu’on s’y perde, qu’on ne sache plus de quoi il s’agit, à quoi l’on assiste. Spectacle de sons ou spectacle de mots ? Qu’importe, la performance ne fait aucun doute et ces cinq comédiens-chanteurs (chanteurs-comédiens ?) sont les extraordinaires interprètes de cet échantillon d’humanité et du monde comme il va, patchwork de mots en pas moins de seize langues différentes et qui donne le réel à ressentir, des morceaux de réalité qui se percutent et se répercutent, qui disent autant qu’ils sonnent – et parfois dissonent.

Oui, il arrive qu’on décroche, mais l’on est au final convaincu qu’il aurait été dommage d’être passé à côté d’un tel spectacle où la parole est reine, à la fois verbe et musique. Ce qui désigne très précisément ce lieu de compromis, entre sens et harmonie, en lequel s’enracine toute poésie – et dont le théâtre n’est pas la moindre des formes.

 

* Suite n°2 prend place dans un projet beaucoup plus large, l’« Encyclopédie de la parole », que Joris Lacoste mène depuis 2007 avec des artistes de différentes disciplines, des linguistes, des ethnologues, des musicologues, des spécialistes du son… et qui ne consiste en rien moins que de collecter toutes les paroles possibles et imaginables, venues de partout, proférées en toutes les langues et dans toutes les circonstances. On peut avoir une idée de ce projet en allant sur le site Internet du collectif, Encyclopediedelaparole.org

Suite n°2 - Joris Lacoste - T2G

 

  • Christian

    @zededalus:disqus
    « internationaliste, par essence, que c’est son ADN et son histoire, et ainsi tout blabla souverainiste est une pure hérésie. »
    Je suis internationaliste. L’internationalisme n’est pas contradictoire avec le nationalisme, mais au contraire doit s’appuyer sur lui. Je suis Républicain français, humaniste et internationaliste, et je tiens à ce que le peuple français soit maître de son destin.
    L’histoire a montré les erreurs de l’internationalisme notamment l’alignement des politiques communistes sur la politique de l’URSS sous prétexte d’internationalisme, l’alignement de la politique européenne sur celle des USA par le biais de l’UE. L’histoire a montré aussi les erreurs du nationalisme, notamment celui du national socialisme allemand (le nazisme) et le national communisme soviétique sous la direction de Lénine puis de Staline.
    Je suis favorable à un nationalisme et internationalisme dans la fermeté, mais cordial et fraternel tout autant en politique intérieure qu’extérieure.
    Quelque soit l’issue de ces prochaines élections ! Avec les questionnements et les propositions mises en avant, qui donneront le LA de cette campagne électoral … plus rien ne sera comme avant dans notre pays … l’insoumission comme raison d’être citoyenne va s’installer définitivement dans la vie politique citoyenne française.
    En ce qui concerne la débacle du Parti Socialiste ! Nous ne sommes pas responsables de 5 années de trahison sans vergogne du programme pour lequel ils ont été élus ! Qu’ils dégagent, c’est trop tard !

  • Joan Francés Blanc

    Le nationalisme-socialisme de Mélenchon m’a toujours paru répugnant. La même posture de guide. La même haine de l’autre. Le breton, le socialiste, le pauvre qui vote FN par désespoir, le petit rentier qui va voter Fillon ou Macron sans se rendre compte que lui aussi va se faire plumer. Hautain, méprisant, nationaliste, au sens le plus malodorant du mot, Mélenchon mérite juste les poubelles de l’histoire, où il sera juste celui qui aura fait élire Fillon ou Le Pen en souscrivant à leur « patriotisme ».

    Préparons plutôt 2022.

    • Sylver Steel

      Le pire étant le rentier qui va voter Fillon ou Macron là c’est clair qu’il va se faire plumer.

  • Christian

    Le Parti Socialiste a eu son heure de vérité. J’ai voté pour François Hollande, en 2012 non pas pour la personne comme président mais sur la base de son programme ! Le programme n’a pas été respecté par le Parti Socialiste, les socialistes m’ont trahi dès la première heure pour une politique en totale contradiction avec leur programme de campagne, notamment sur la question sociale, et la question de l’abandon progressif du nucléaire, aspects qui m’étaient chères.

    Le Parti Socialiste ne me trahira pas ainsi deux fois !

    Ce ne sont pas les propos de JLM qui susciteront l’implosion du PS. Il est de fait déjà implosé et, j’en suis persuadé à déjà perdu toute crédibilité dans son électorat traditionnel à gauche.

    Une partie de cette électorat qui s’était déjà senti trahi, c’est tourné vers le Front National. Ce Parti est le seul parti en France qui n’a cessé de grandir. Il ne fait jamais de patchwork d’alliance avec aucun autre parti ! Comment voulez vous combiner des parti pris pour le nucléaire et contre le nucléaire ? Comment voulez vous combinez des parti pris pour l’UE et contre l’UE ? Il faut choisir.
    Je me suis inscrit dans le mouvement France Insoumise parce que j’adhère tout autant aux principes de démocratie citoyenne, de suprématie nationale, de démocratie dans le monde du travail, de répartition équitable des richesses, de lutte contre la misère et l’exclusion, de politique internationale fraternelle entre les peuples et les nations, dans le respect de l’indépendance de notre souveraineté nationale, une politique sociale et écologique autour de la règle verte.

    Y a t’il un aspect de ce programme qui est contradictoire avec la Gauche ?

    Je n’ai aucune envie d’alliance tordue avec des membres du PS, ou autres de la Gauche, du Centre ou de la Droite. Chaque citoyen est libre de s’investir ou non dans ce mouvement. Je veux un président élu sur la base d’un programme cohérent et qui est libre de toute alliance pour l’appliquer ! J’ai choisi Jean Luc Mélenchon et je n’en choisirai aucun autre ! Est ce clair ?

    • C’est marrant cette tendance dans tous ces commentaires « mélenchonistes » à parler de l’implosion, l’explosion, la disparition du Parti Socialiste. Alors même que ce n’est pas le sujet de ce billet.

      Le sujet de ce billet est celui de la stratégie adoptée par Mélenchon et qui lui interdit toute possibilité de mettre son beau projet en application. Du coup, ce n’est plus un projet mais un catalogue de voeux pieux, autant de promesses déjà trahies.

      Je pourrais promettre moi-même de ramener à chacun une poignée de sable lunaire quand je reviendrai de la Lune. Vous allez attendre longtemps vu les chances que j’ai d’y aller un jour…

      Quant à ta question sur les contradictions avec la Gauche du programme de Mélenchon… pour ne donner qu’un exemple, je te dirai que la Gauche est internationaliste, par essence, que c’est son ADN et son histoire, et ainsi tout blabla souverainiste est une pure hérésie.

      Après oui, c’est clair, tu voteras pour Mélenchon et pour personne d’autre. Et il ne sera pas élu. Et ce sera Fillon. Ou Macron. Du coup, tu peux oublier « démocratie citoyenne, démocratie dans le monde du travail, répartition équitable des richesses, lutte contre la misère et l’exclusion, politique internationale fraternelle entre les peuples et les nations, politique sociale et écologique autour de la règle verte, abandon progressif du nucléaire »… C’est tout aussi clair.

      • Sylver Steel

        Dedalus, sâche que dans le parti de Mélanchon, on déteste Macron et Fillon tout autant que toi. FIllon sera battu par le FN de l’autre côté…..

  • martin

    J’suis partisans du fait que mélenchon n’attaque presque jamais macron ce qui est une aberration totale, et ne souhaite pas discuter par exemple avec Hamon si celui ci est élu candidat PS ce qui est halucinant il preferera sucer la roue de macron quite à faire gagner cette creuvure néo libérale que de s’allier avec Hamon pour mettre en place un vrais gouvernement avec un vrais programme socialiste, ou au moins progressiste c’est juste consternant sidérant hallucinant y’a pas de mots les bras m’en tombent; tout ce qu’il veut c’est un max de député FI à l’AN histoire de toucher l’oseille et de devenir un parti traditionnelle puisque le PDG à fait pshiit c’est tout, oui les partis que mérluche dénoncent constamment c’est son plus grand reve au final

    • Sylver Steel

      non tout voyons vous savez bien que Macron n’est pas un allié du tout vous ne pouvez pas dire une aberration pareille.

  • Yves Stefani

    On parle ici de JLM, mais la même argumentation pourrait-être faite pour tous les candidats de la primaire tellement le dénigrement est d’actualité chez tous les militants du PS. Pôvre de nous, au secours !!!

  • Gaetan Jouve

    c est une haine rouge qui porte mes mots. le VOTE UTILE est une lame de
    rasoirs sous la gorge de la démocratie. il n y a pas de calcul a avoir
    car il n y a pas d « après ». face a l urne il n y a que l individualité
    de chacun et sa propre responsabilité face a son vote. Quand les voies
    du peuple de gauche sont elles devenus la propriété des socialistes ?
    quand les leurs arraché est il devenu un crime de lèse majesté ? cette
    année je voterais en mon âme et conscience sans tolérer le moindre
    compromis. si mon candidats quitte la course l affaire sera close pour
    moi, il n y aura pas de report de voies. Personne n instrumentalisera ma
    peur pour ternir mes convictions, je chie sur la dictature du second
    choix. que vienne le déluge, la peste et pourquoi pas les sauterelles ?
    Ma responsabilité se borne a un chois et pas a un calculs.

  • FREDERIC

    propagande !! visiblement l’auteur de cette propagande a une trouille bleue de JLM ! et devrait éviter de confondre la gauche et le PS , relie l’histoire citoyen !!

  • Alonso-McL-2016

    En une caricature au plein moment de la mode des hoax !!
    Décidément ça n’arrête plus…
    Quand on cherche à discréditer par tout moyen un candidat, c’est bien qu’il en dérange certains !!! Ne croyez-vous pas ?
    Cet article ou plutôt « ce torchon, n’a rien de sérieux » !!

  • Sylver Steel

    Dedalus la trahison c’est toi, toi qui divise par ton article, toi qui fait passer Macron pour un mec social alors que tout le sait que c’est un pion de la banque Rothschild. Le peuple il est déjà trahi par les quinquennats qui s’enchainent des deux partis modérés. En tout cas tu me prouve une chose, toi t’es un pion qui agit pour diviser, le casse-noix de la gauche c’est peut-être toi. regarde toi dans une glace. Ceci dit je ne suis pas rancunier juste en colère. N’hésitez pas à rejoindre le bon camp quand tu auras retrouvé ton esprit.

  • Sylver Steel

    Dedalu c’est un ultra-LIbéral si ça se trouve

  • Joel Le Bras

    Si je comprends bien, le tort principal de Mélenchon (outre d’avoir une revanche à prendre sur le PS, pure interprétation de l’auteur), serait d’être à gauche et de s’y tenir en risquant une défaite. Dit autrement, ce tort principal serait d’être un candidat de gauche dans un pays de droite. Eh bien je suis désolé de le dire, même s’il est vrai que la France soit de plus en plus à droite et que probablement Mélenchon sera battu, il n’en est pas responsable. Cherchons ailleurs la responsabilité de ce glissement, à commencer par… le PS, qui a un jour été de gauche, au moins sur le papier, et aujourd’hui ne fait même plus semblant de l’être.

  • Tatoeba

    Un joli développement, parfaitement logique, avec un peu de pathos, tiré au cordeau et qui se tient bien. Maintenant, si je ne me trompe, avec ce même type d’analyse c’est Hillary Clinton qui devrait être présidente aux U.S., non ? Alors oui, Mélenchon, par hasard ou par ras le bol des électeurs, pourrait quand même être élu à l’Élysée… 😉

  • Emeric C

    Eric Brunet ? Le Nostradamus en carton ? Professeur Shadoko ? est-ce vous ?

  • Labat Marie

    Tout un article de déduction sur ce que pense et veut vraiment Mélenchon à partir d’une simple blague, je trouve cela brillant. Je ne compte pas argumenter là-dessus, hormis le fait que ce que vous dites là est votre ressenti, rien d’autre. Cela ne se fonde pas sur les faits, l’action de Mélenchon, depuis 2009 qui est très cohérente et constructive. Assises de l’éco-socialisme, Conférence sur le plan B, mouvement M6R, et enfin, mouvement de la France insoumise qui ne cesse de grossir de se structurer , de s’organiser, à une vitesse étonnante (ça a été lancé en février), montrant soit que ce mouvement correspondait à une attente forte, soit que les gens qui s’y impliquent (très nombreux non encartés) sont …. quoi ? des crétins, des imbéciles aveuglés par la lumière des phares ? Il serait tout de même bon de regarder objectivement ce qui est en train de se passer.
    Enfin, ne contribuez-vous pas vous-même à la désunion, en publiant ce genre d’article entièrement à charge, à cette désunion ont vous accusez Mélenchon d’être l’unique artisan ?

    • Non non, il y a Macron aussi…

      • Labat Marie

        euh, vous considérez que Macron contribue à la désunion de la gauche ? Macron le banquier libéral qui veut finir de déreglementer les droits des salariés ?

        • Je considère que refuser une primaire permettant de rassembler la gauche face à la droite est mépriser le peuple et trahir la gauche (et réciproquement)

          • Labat Marie

            Mais enfin, on ne peut pas faire une primaire avec des candidats qui ont des projets de société aux antipodes les uns des autres !

          • Vous ne faites que confirmer ce qui est écrit dans ce billet. Si tous les candidats qui ne sont pas Mélenchon sont aux antipodes de celui-ci, leurs électeurs également (ils savent pour quoi ils votent, les électeurs) et en ce cas Mélenchon reste tout seul avec ses 15, 20 et au maximum 25%. On est alors si loin du compte qu’il est certain qu’il n’a pas le réservoir électoral pour être élu. CQFD

          • Antoine Carbuccia

            Selon Philippe Marlière, politologue (de gauche) il faut atteindre 24% des voix au premier tour pour espérer être présent au second.

          • lorenzo-38

            Ces prévisions de score à atteindre sont risibles… Souvenez vous 21 avril 2002, les deux qualifiés font moins de 20% chacun : Chirac 19,88% et Le Pen 16,86% seulement ! Tous les ingrédients étant réunis pour que ce soit au moins autant le b… cette fois, la seule chose sûre, c’est qu’à peu près tout peu arriver. La chose dont au moins je sais gré à JLM, c’est qu’il veut nous débarrasser de cette farce pseudo-démocratique qu’est l’élection d’un président au suffrage universel.
            Autrement, l’analyse « brillante » de cet article fait curieusement l’impasse sur l’hypothèse du second tour Le Pen/JLM, qui est à mon avis largement aussi probable (on pourrait dire en tous cas, pas moins improbable) que JLM/Fillon. Et ça change la donne quant au résultat potentiel !

          • Sylver Steel

            Et Dedalus va voter pour ton cheval de troie des banques, ton petit Macron d’amour et fout la paix aux autres….. Un bon conseil.

          • chaussette

            Mais dedalus, je ne comprends pas. Lorsque des gens qui se disent à gauche, sont prêt à rejoindre Macron premier, grand fossoyeur du code du travail. Comment pouvez vous encore imaginez être à gauche ?

          • chaussette

            La gauche c’est quoi ? Lorsque la gauche devient la gauche de la droite, peut on encore parler de gauche ?

    • G6k

      Parfait! Merci, Marie!

  • Une Fourmi

    Il y a quelques faiblesses dans l’argumentation…
    d’une part vous ne vous basez que sur un extrait de discours, sans en exposer
    ni le contexte, ni le ton employé (colère, ironie, …)
    aussi, vous laissez plus bas dans les commentaires la phrase :
     » Mais voilà, je crois le connaître assez bien… »
    (pour le commentaire complet, cherchez plus bas)
    Pour d’autres, je ne sais pas,
    mais pour moi ce texte n’expose pas de sources assez
    fiables, et semble basé sur une interprétation très
    subjective semblant avoir pour but de détruire la réputation de
    JLM, comme des rumeurs, ou médisances le feraient.
    Dans l’incapacité de pouvoir vérifier les faits qu’énoncent ce
    texte, les arguments étant manquant ou semblant subjectif,
    j’apporte ici mon point de vue sur ce texte, espérant qu’il éveille
    une certaine réflexion chez vous.

  • David

    Mélenchon détruit le PS. C’est lui. En aucun cas ça n’est :
    – Les 5 années de présidence terribles.
    – Valls Premier Ministre (lui qui a fait 5% à la primaire de 2011)
    – Le CICE.
    – La Loi travail.
    – La répression policière sanglante.
    – Les 49.3 à répétition.
    – L’état d’urgence permanent
    – Léonarda.
    – L’affaire Cahuzac.
    – Macron.
    – La déchéance de nationalité.
    – Le taux de chômage.
    – La fronde au PS.
    – Filoche absent des primaires.
    – Le livre de Davet Lhomme
    – Je dois en oublier un paquet.

    Non. Oubliez tout ça. Si vous pensez que ça a quelque chose à voir avec l’implosion éventuelle du PS, vous n’avez rien compris, bande de marxistes. C’est Mélenchon le responsable ! Puisqu’on vous le dit…

    • Le sujet ici n’est pas qui tue ou ne tue pas le PS. On parle ici du fait que Mélenchon a développé une stratégie qui ne vise pas à prendre le pouvoir mais à être devant le PS au premier tour de la présidentielle. Une stratégie efficace : il sera devant le PS et perdra l’élection. Et, parce que c’est un fin politique, il le sait.

      • Antoine Carbuccia

        Vous pensez pour Mélenchon, vous. Comment vous faites?

      • William V

        Et bien sur il sera l’unique et seul responsable de la défaite de la gauche mais certainement pas ce que ce gouvernement a fait depuis 5 ans.
        Je rigolerais si la situation n’était pas aussi grave pour les français…
        vous êtes dans l’aveuglement partisan !

      • chaussette

        Prendre le pouvoir a t-il un sens ? Redonner du pouvoir me semble bien plus constructif.

    • chaussette

      Vous oubliez le traité sarko/merkel, le déploiement des forces pour virer les roms, la gestions des réfugiés et j’en oublie, bien sûr.

  • Justice_4__All

    Le seul souci de cette longue « anayse » est qu’elle est complètement partisane et n’a d’autre but que de dégommer JLM.

    1. « admettons que JLM est au 2nd tour et que le PS est responsable et appelle à voter pour lui…. bla bla bla échec »
    Bon, c’est bien de savoir que les électeurs PS préféreront un Fillon ou une MLP à un JLM.
    Faudrait ouvrir un cabinet de voyance extra lucide.

    2. « JLM derrière MACRON, c’est le plus probable »
    Voyance? cartes? marabout? 3615 consulte ton avenir? Les sondages du JDD, de France2?
    Vraiment pas sérieux.

    3.Il n’a pas dit que toute la gauche c’est lui, mais que le PS est sclérosé et éloigné d’aspirations de gauche. Depuis 83, hormis quelques habillages sociaux, parfois d’importance (mariage pour tous), le contenu diffère peu du programme de la droite. Interchangeable et échec cuisant pour le peuple dans tous les cas.

    La question est pourquoi Hamon et Filoche n’ont pas rejoint LA FRANCE INSOUMISE…? logique d’appareil, de pouvoir, de siège etc… eux seuls pourraient apporter des réponses.

    4. « Il sait qu’il n’a auccune chance d’être élu »
    Voyance encore? ou déclaration cachée de JLM que la FRANCE INSOUMISE n’aurait pas vue?

    Donc litanie en apparence intéressante mais qui recèle une aversion our JLM tout simplement. Ce n’est pas le problème!
    Le souci est de toujours parler des personnes et non des programmes!

    • Une campagne électorale, c’est un projet, un homme pour le porter et une stratégie de conquête du pouvoir. J’ai abordé ici la question de la stratégie, je ne m’en suis pas pris au projet, ni au candidat. Pour tout te dire, le projet (à quelques gros détails près) serait plutôt pour me plaire et c’est bien pourquoi je parle de trahison dès lors que la stratégie électorale engagée est une impasse, parce que l’ambition n’est pas de gagner.

  • Diano

    Bref lu tout ton lien en3 points c’est qui ce Delalus qui signe d’un pseudo 2 pas que des conneries sauf de l’anti jlm à 15 m et 3 surtout fi de phi ou FI. Là il n’a RIEN compris à la dynamique de FI qui ira au delà des législatives et de jlm comme ce fut le cas avec Syrisa et podemos. J’ai la faiblesse d’y croire. La vieille gauche a explosé, ce pseudo PS ne l’a pas compris ! tout est à reconstruire comme dans Gramsci le vieux, la crise, le neuf et c’est tout l’honneur de jlm de l’avoir compris dans les 1er surtout au niveau programmatique la grande misère de ce bien inimaginatif DElalus..

  • Tristanov

    Sur quoi vous appuyez vous, cher Dedalus, pour dire que Mélenchon et Macron sont alliés pour casser le PS?
    J’ai l’impression que le PS se sabote tout seul.

    Enfin je trouve que votre article ne commente tout ce pourquoi les gens détestent la politique, la personnalisation a outrance, la guéguerre d’influence de l’aristocratie de gauche bref la politique politicienne.

    Hors Mélenchon et son entourage sont les seuls a avoir un discours politique qui parle aux gens et une ambition de rassembler toutes les bonnes volontés de gauche.
    Je lui donne raison quant à Hamon et Montebourg qui sont malgré de bonnes idées, largement compromis dans ce gouvernement en soutenant Valls et en n’allant pas au bout de leurs idées et propositions.

    Alors avant de parler de trahison, mot utilisé à tout va par une frange d’extrême gauche depuis les années 70, je vous invite a mettre un peu plus de contenu, de faits, de propositions et moins d’interprétations, de frustration et d’idéologie.

    • Pour répondre à ta première question, c’est Mélenchon lui-même qui évoque son alliance avec Macron pour briser le PS comme une noix. C’est le point de départ de ce billet.

      En parlant de personnalisation à outrance, je trouve assez ironique que tu ne réalises pas à quel point Mélenchon a personnalisé sa campagne et cultive la culture du chef.

      Et pour le reste, je te remercie de ton aimable invitation.

      • Sylver Steel

        ah oui et les preuves de ce que tu affirmes, elles sont où ? (concernant une hypothétique alliance avec Macron)

      • William V

        Son alliance rien que ça, pourtant il le démonte bien dans les médias…
        Macron parle et « crie » au français comme à des domestiques par exemple…

  • Bruno Valentin

    dedalus, j’aurais pu écrire cela ! ainsi que tes commentaires… je suis un ancien du FDG et pas du PS….

  • Bernard Martin

    En lisant cette analyse, car il s’agit bien d’une analyse sur les motivations d’une stratégie, je retrouve parfaitement celle que j’avais depuis des années sur JLM. La posture de celui qui détient les clefs de la vraie gauche, la pure, la dure (comme celle qui a inventé le « massacre humanitaire » pendant la révolution en 1793, adulée par Lénine, Trotski, Staline), considérant toutes celles et ceux qui ne sont pas du même avis comme des sociaux-traîtres (donc bon à supprimer et à éradiquer), fait appel aux côtés sombres de l’âme humaine m’a toujours donné la nausée. J’ai trouvé une formule pour ceux que je côtoie qui militent pour JLM : la mélenchonite aigüe, qui, heureusement, n’est pas une maladie contagieuse. Lui le sait très bien, d’où sa stratégie uniquement destinée à ne pas voir la gauche au 2ème tour. Car le populisme de gauche, historiquement, a toujours fait le lit de plus populistes qu’eux, à l’extrême droite, et a été à l’origine de massacres et d’atrocités, au nom de la pureté de leur engagement.S’il était au pouvoir, ce serait le retour du « massacre humanitaire », vu sa violence (verbale), qui n’attend qu’une traduction en actes.

    • Antoine Carbuccia

      Le parti socialiste, à l’exception de Gérard Filoche et ses amis est un parti social-traitre. Quand leur machine à penser a décrété, il y a quelques années, qu’il ne fallait plus cibler les travailleurs et employés lambdas pour se faire élire, il a montré son vrai visage. Aucun des anciens ministres candidats ne relèvera l’honneur des socialistes.

      • Le sujet étant Mélenchon, ceci est hors sujet. On ne joue pas à « c’est pas moi qui a commencé M’dame ». L’éventuel déshonneur des socialistes ne rachète pas la trahison de Mélenchon.

        • Antoine Carbuccia

          Ceci a à voir avec Mélenchon, parce que si les prolos, dont j’ai fait partie, ne peuvent plus compter sur le PS ou doivent-ils aller? dans l’abstention? Chez la blonde chatelaine hypocrite? Ou chez NPA ou LO qui n’ont aucune chance d’améliorer ou émanciper ceux pour qui ils se battent sans résultat? Alors il ne reste que la France Insoumise. Et même si ça ne marche pas, on aura essayé et le programme sera toujours là. Quant à votre aptitude à lire dans le cerveau de JLM, permettez-moi de la mettre en doute. Tant d’efforts pour rassembler, mettre en oeuvre ce programme sans aucun autre pareil avec ses 83 chapitres, simplement pour une revanche d’égo, j’y crois pas une seconde. Hormis Fillon, tous les autres ont griffonné sur un coin de nappe de bistrot des arguments piochés ici et là pour vendre une voiture d’occasion maquillée. Rien qu’a entendre Benoit Hamon, fort sympathique au demeurant, décrire son allocation de base universelle qui va de Dassault au SDF du coin de ma rue, chez Mediapart, même pas travaillé ou mise en forme démontre l’incapacité de ce dernier à redresser ce PS à l’agonie. Et les autres ex-ministres, c’est pareil. Je suis bien dans le sujet, ne vous déplaise. Mélenchon n’a trahi personne.

      • Bernard Martin

        Je ne suis pas adhérent ni au PS ni ailleurs, mais le terme « social-traître » est souvent employé par la gauche sectaire, qui ne vit que dans la haine des autres qu’ils considèrent comme des ennemis. Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, en fait partie. Pour ces gens, la fin justifie les moyens, y compris en refusant toute dignité humaine à leurs contradicteurs. Je vois ce sectarisme trop souvent à l’œuvre pour ne pas rappeler qu’il a donné naissance aux pires horreurs…

        • Antoine Carbuccia

          Comme Gérard Filoche, je considère, avec quelques nuances toutefois, que les barons du PS sont les ennemis de la classe des invisibles tout comme la droite républicaine. Je concède que quelquefois c’est à leur corps défendant. Ils sont les alliés objectifs de ce système néolibéral mortifère. J’ai entendu pour la première fois le terme de social-traitre non pas dans la bouche d’un trotskyste ou autre ultra communiste, mais bien chez maitre Thierry Lévy, avocat de gauche mais pas du tout adhérant à une quelconque gauche sectaire (Nos têtes sont plus dures que les murs des prisons, Grasset 2006)

      • William V

        C’est pour ça qu’il vient de s’allier avec Montebourg…
        Il mise sur le bon cheval 😛
        Rhooo le PS est vraiment pathétique…

    • William V

      Vous devriez revoir votre histoire de la révolution Française et du comité de Salut Public…

      • Bernard Martin

        L’histoire officielle ? Ou la vérité sur les tortures, viols et massacres de centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants et de nourrissons à Lyon et en Vendée (surtout dans la Vendée désarmée ou après l’arrêt des combats, les colonnes infernales ont commis un vrai « génocide », justifié par du sang impur et qualifié de « massacre humanitaire » pour le bien de la République). Le même phénomène d’aveuglement sectaire, avec les mêmes schémas intellectuels que tous les radicaux d’aujourd’hui.

  • André Thomas

    point de vue qui relève d’une vision très étroite et subjective, peut-être aussi maladive et jalouse et envieuse !

    • Rien que ça 😀
      Je suis sûr qu’en faisant un petit effort, tu aurais trouvé encore d’autres qualificatifs…
      C’est pas grave, ma vision, étroite, subjective, maladie, jalouse et envieuse, semble assez partagée, si j’en crois les 700 likes de ce billet (en 48h)

      • Tristan Lecomte

        facile de faire des clics avec un titre outrancier…en attendant tant qu’il n’y a pas de bouton « jaime pas » tu ne peux pas vraiment savoir si la proportion de gens qui trouve ton point de vu étriqué et revanchard (pour pas dire haineux) est plus ou moins élevé que ceux qui se rallient à ton jugement…et franchement je ne pense pas que tu sois majoritaire

        • Ça tombe bien, je ne me présente à aucune élection

  • Cyrille BONFILS

    Admettons que le raisonnement tactique que tu développes a du sens… Il n’en reste pas moins que ton message ne parle que de tactique politicienne. Ce dont les citoyens dont je fais partie ne veulent plus… Nous sommes nombreux à ne vouloir défendre que nos idées. Et ces idées sont celles qui sont défendus dans le programme de Jean-Luc Mélenchon « L’avenir en commun ». Et si nous perdons cette élection comme tu le suggères, nous aurons quand même des citoyens qui se seront éveillés (réveillés) à la politique et ça laissera des traces dans le combat contre ce système capitaliste et libéral qui détruit tout : l’environnement, les droits humains, sociaux. Ce pour quoi la vie a un sens pour nous, pour nos enfants.
    Désolé Montebourg, Hamon, … et consorts ont abandonné ce combat dans lequel nous croyons. JLM n’est pas une icône mais n’a jamais trahi ses idéaux. Effectivement, si le PS disparaît, cela rendra service à nos idées. Le message ne sera plus brouillé par les actions qui trahissent le discours…

    • Tu sais, la gauche est variée, le peuple de gauche est varié. C’est même à ça qu’on le reconnait. Si le PS disparaît, il sera remplacé par quelque chose d’autre et je ne suis pas sûr qu’on y gagne. Pour ma part, je préfère des actions qui trahissent ici ou là un discours, qu’un discours si pur qu’il se prive de la possibilité de devenir acteur, qui se trahit lui-même parce qu’il n’est que cela, un discours.

      • Antoine Carbuccia

        Là d’accord. Mais le PS pas sur que ce soit le bon plan.

      • Sylver Steel

        De 1 « Dedalus » ton PS pour qui tu roules ne disparaitra pas et de 2 oui l’extrême gauche va gagner.

    • Tiens, je te suggère la lecture de ce billet : http://www.avoodware.com/dedaluspol/melenchon-quichotte-et-sancho-plenel/

  • toussozabris

    Je l’ai toujours dit que ce type est un revanchard… rien qu’un revanchard. Vous en apportez la preuve. Il en veut encore à Hollande pour l’affaire du Havre en 95… C’est un le Pen de Gauche. Le vide sidéral (et sidérant) dans la tête.. Déjla, le PC le suit du bout des orteils… avec une dose d’ipéca… au cas où.
    L’absentéisme chronique de ce type sur les bancs de Strasbourg en dit long sur son honnêteté représentative… Il est payé à ne rien foutre et insulte les journalistes qui bossent..
    En clair, je ne l’aime pas… car j’aime trop la Gauche… !

    • Une Fourmi

      lisez les commentaires

    • Une Fourmi

      et interessez vous à son argumentation avant de faire votre opinion trop vite

    • Antoine Carbuccia

      Houlà! plus médisant que ça, difficile à trouver, la mauvaise foi en prime, bravo!

    • William V

      Wouhaouu que d’argumentés répétés en boucles sans aucune vérification…
      C’en est fini de la caste actuelle qui s’engraisse sur le dos du peuple, vous allez bientôt dégager

  • Yannick H

    Point de vue ultra partisant, dont le seul but est de dénigrer JLM. Les socialistes que vous êtes semblent avoir très peur de lui pour ne pas croire en la moindre chance du candidat de la belle alliance socialiste….continuez à dénigrer, vous vous enfoncez, la jeunesse ne suit plus vos anciennes méthodes

    • Tu es peut-être jeune mais tu n’es pas la jeunesse. Je sais, c’est dur.

      Je ne dénigre pas, j’expose un point de vue, une opinion sur le chef. Quoi, faut pas toucher au chef ? Faut garder le doigt sur la couture du pantalon ? Impossible de remettre en cause une stratégie qu’on pense perdante ? On en devient aussitôt un mauvais petit soldat ? On trahi la cause ?

      C’est que, vois-tu, au risque de brouiller tes certitudes, je te le dis en confidence, non seulement je n’ai pas peur de Jean-Luc Mélenchon, mais je serais ravi de me tromper quant à ce qui le motive. Mais voilà, je crois le connaître assez bien….

      • Yannick H

        Je ne suis ni adhérent d’un parti, ni militant agueri. … je suis juste un citoyen lambda qui essaye de faire la part des choses. J’ai cru aux verts, ils ne parlent que d’écologie primaire , sans vision de l’avenir. J’ai cru au PS, je me suis planté en beauté quand il a trahi ses engagements de l’arrêt du nucléaire, la lutte contre l’évasion fiscale, le pouvoir d’achat …. je laisse sa chance aujourd’hui au candidat qui promet de redonner la parole aux citoyens, de rentrer en transition énergétique rapide, d’arrêter de s’immiscer dans le destin des autres peuples sans aucune conscience humaniste …. le « chef » que je défends démissionnera des que nouvelle constitution sera établie. T’y crois ou t’y crois pas , c’est ton problème mais les autres nous mentent depuis tellement longtemps qûls n’ont plus aucune crédibilité. J’en ai fini de voter contre quelqu’un, aujourd’hui je vote pour la vision de la société qui me semble la plus juste et la plus humaine…. continuez à voter pour ceux qui nous volent et nous arrachent notre pouvoir, moi c’est terminé … Basta !!!

        • GUILLEMETTE

          je suis entièrement d’accord avec toi on ne va pas continuer à voter toujours les mêmes menteurs

          • Philippe Debaigt

            Pas avec les mêmes ? Lui qui cumule les mandats depuis plus de 33 ans ! Lui grand admirateur de Mitterrand, toujours ! Qui a soutenu Maastricht ! Lui ministre sous Jospin ! C’est lui qui est nouveau…..un « nouveau » menteur alors ?

        • Philippe Debaigt

          Et tu crois que MélenChé est nouveau ?? Lui qui fait de la politique depuis environ 40 ans et vit de la politique depuis plus de 33 ans ! Il se refait une virginité avec ses talents de beau parleur mais déjà tu as oublié qu’il s’est planté il y a 5 ans face à Marine Le Pen, présidentielle et législative !! Aller, un peu plus d’esprit critique et de vision acérée de la situation et de ce politicien qui se prend pour le Messie et tant de groupies qui le suivent comme des moutons !!

    • MNG

      les anciennes méthodes ? , et JLM n’était-il pas lui aussi un vieux routard de la politique, si je peux adhérer à certaines des idées exposées par JML , (et j’allais écrire les idées défendues par JLM), le personnage roule effectivement avec un ego démesuré et ne peut envisager aucune négociation. S’il venait à gagner, il faudrait que l’on suive le chef ? , n’est-ce pas une ancienne méthode. si je ne suis ( du verbe suivre) pas la France Insoumise c’est effectivement par peur , mais pas des idées.C’est la perspective qu’un personnage comme M. Melenchon puisse être président qui me fait peur.

      • William V

        Rien d’autres à dire que de parler du soi-disant égo démesuré ?
        Pauvre de vous…

        • Philippe Debaigt

          Vous n’avez aucun argument à part ça ? Oui MélenChé est un grand égo-centré méprisant pour beaucoup de gens. Il y a de nombreux exemples…

          • William V

            Allez y citez les donc vos exemples qui démontrent que JLM est un ego-centré ?
            Ayez le courage d’être ridicule !

    • Philippe Debaigt

      Ah ah !! Jean Luc MélenChé ne dénigre pas les autres lui….. Surtout pas Castro et Poutine c’est sûr !!

      • Sabrina Ouadah

        Il ne pas pour poutine
        Une de ses connaissances issus de l’opposition a Poutine. A etait envoyer en prison par le regime