Jan 152013
 

portes ouvertesHier, j’ai regardé Mots Croisés sur France 2. L’émission était consacrée au projet de loi sur le mariage et à l’adoption pour tous. Etaient présents sur le plateau animé par Yves Calvi, du côté des défenseurs de l’égalité : Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement,  Barbara Pompili, députée EELV de la Somme et Emmanuel Pierrat avocat, spécialiste des nouvelles familles ; et du côté des réactionnaires : l’abbé Pierre-Hervé Grosjean, Henri Guaino, député UMP des Yvelines, Bruno Gollnisch, député européen du FN.

Pour un convaincu comme moi, l’émission n’a eu que très peu d’intérêt. J’ai tout de même souri en tout début d’émission à la petite perfidie de Yves Calvi qui a demandé à Barbara Pompili pourquoi il faut écouter les manifestants quand ils s’opposent à un aéroport et pas quand ils défilent contre le mariage homo ?

Il était amusant également de voir Henri Guaino en appeler à un referendum – et au passage en s’autorisant à déclarer que l’Assemblée Nationale [donc les représentants du peuple dont il est l’un des membres] n’était pas légitime pour voter la loi sur l’extension du mariage et du droit à l’adoption à tous -, alors même qu’un tel référendum n’est pas constitutionnellement possible et ce du fait même que l’UMP ne l’a pas voulu, une première fois en 1995, une seconde fois en 2005, en rejetant les deux fois les propositions qui furent faites d’élargir le champ référendaire aux questions de société.

En passant – et beaucoup moins amusant – Bruno Gollnisch a eu l’occasion de déclarer : « Non, je n’approuve pas personnellement l’homosexualité ». Au moins, de ce côté-là les choses sont claires.

Mais le plus intéressant fut l’argumentation de l’abbé Grosjean, argumentation qu’il est finalement aisé, à l’issue de cette émission, de résumer : de même que l’Eglise s’était opposée au PACS parce que c’était une porte ouverte au mariage des homosexuels, l’Eglise s’oppose aujourd’hui au mariage des homosexuels parce que ce serait une porte ouverte à l’adoption par les homosexuels, qui serait une porte ouverte à l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuels, qui serait une porte ouverte à la gestation pour autrui (GPA), qui serait alors une porte ouverte à la marchandisation des corps.

A ce compte-là, l’amour étant une porte ouverte au mariage, lequel est une porte ouverte au mariage des homosexuels, qui donc ouvrirait lui-même, tout au fond du couloir, sur l’exploitation du ventre des femmes pauvres par les couples riches, il conviendrait d’abolir l’amour.

Et Dieu étant amour…

 

homophobie

 

 

image  volée à La femme de Georges

 

  • Knôsós

    L’abbé Grosjean ne pousse pas son argumentation jusqu’au bout.

    La première porte ouverte à toutes les dérives c’est l’institution du mariage. Avec le mariage sont arrivés les marchandisations du corps, viols, névroses, complexes, violences, dominations, humiliations, soumissions, aliénations…

    Le mariage finira par détruire la famille complètement, et rien n’est proposé pour refonder la famille de façon plus saine.

  • Codemarin

    Vous avez l’honnêteté de reconnaître que votre conviction est faite, ce qui vous permet d’assumer une présentation à peine manichéenne des choses.

    Je constate pour ma part que, contrairement à ce qui se dit beaucoup, l’avis des opposants au PACS n’a pas vraiment changé. Ils disaient que c’était le premier pas vers le mariage homosexuel, ce fut indéniablement le cas (même J-L Romero le reconnaît dans « Homopoliticus »).

    • Ayez à votre tour de reconnaître que pour les anti ce qui posait problème dans le PACS, c’était le mariage des homos, que ce qui pose problème dans le mariage des homos c’est l’adoption et la PMA, et en fait ce qui pose problème dans la PMA c’est la GPA, c’est-à-dire en fait la marchandisation des corps. Tous les arguments ramènent à cette histoire de portes ouvertes et à rien d’autre – sinon l’homophobie.

      • Codemarin

        Pour ma part je pense qu’il y a deux possibles points d’achoppement.
        Le premier concerne la parité du couple au regard des enfants, sujet sur lequel les spécialistes sont divisés, ce qui montre que ce n’est pas une évidence de trancher dans un sens ou dans l’autre.

        Le deuxième sujet est en effet, je vous l’accorde, la PMA et la GPA qui méritent aussi à mon sens un bon moment de réflexion tant ils ne vont pas de soi y compris pour des couples hétérosexuels. Et il ne s’agit pas seulement de la marchandisation, quoique ce soit un problème majeur, mais aussi des limite de la technique qui n’apporte pas que du bon, certaines études auprès d’enfants issus de FIV montrent des défauts de cette méthode qu’il est important de prendre en compte.

        • La PMA n’implique aucune marchandisation. Ne faites pas d’amalgames inutiles.

          • Codemarin

            D’où mon deuxième argument qui consistait à montrer qu’il ne s’agit pas seulement d’une marchandisation.

  • ils appellent ça « devoir de précaution » pour protéger les enfants non pas des homos, mais de l’abscence de père-mère. Ce qui revient au même non ? Et en fait quand on leur dit que les enfants vont découvrir que des sexes differents existent , à l’école, avec les autres gamins etc.. et que l’altrérité -leur mot cheri- se construit là aussi, et sans doute de manière plus complète… il n’y a plus personne pour te répondre.

    Idem quand tu leur demande quel est le % d’enfants maltraités par des homosexuels dans le lot des 25000 par an . Par ce que si devoir de précaution il y’a il doit être basé sur des données existantes, des expériences etc.. ( comparaison avec la biologie qu’ils invoquente eux meme). Et là, idem: plus personne pour te repondre autre chose que des « nature » ou alors « don précieux ». Bref, ça boucle… dans la betise , avec vernis savant, et mots qu’ils emploient tous : altérité,construction, parité. Mots qui dans la réalité, sont plutot associés à des soucis dans l’église et son fonctionnement…

    Sinon : tout ça c’est du facho hein ? t’as compris ?

    • Codemarin

      Je suis sincèrement curieux, avez-vous des chiffres sur le % d’enfants maltraités par des homosexuels? Par ailleurs je ne considère pas l’argument des enfants maltraités comme un argument véritablement valable contre le mariage pour tous.

      • Il n’y a pas d’argument véritablement valable. Il n’y a au mieux que de l’ignorance et de la peur, et au pire une homophobie avérée et puante.