Juil 022007
 

Kafka sur le rivage : un très grand roman

Kafka sur le rivage, de Haruki MurakamiKafka Tamura a quinze ans quand il quitte le domicile paternel. Il en avait quatre lorsque sa mère en avait fait autant, l’abandonnant à son père. Il fugue et entreprend un parcours initiatique au terme duquel il lui aura fallu comme de bien entendu tuer son père et coucher avec sa mère pour devenir. « La vie est une métaphore », ce qui ne rend pas pour autant les choses simples.

Nakata est un vieil homme pas très intelligent et incapable d’abstraction. Mais il sait converser avec les chats et faire pleuvoir des poissons. Fort de son esprit simple, ignorant les causes et les conséquences, il fait ce qui doit être fait. Par delà le bien et le mal, instrument innocent du destin, il permet à la métaphore de s’accomplir.

Kafka sur le rivage est un roman d’une richesse poétique époustouflante. Il vous emporte et vous change, comme tout ce qui est beau. J’ai toujours pensé que l’humour était indispensable à l’art, ce livre en est la confirmation. Haruki Murakami est incontestablement un des très grands auteurs du moment. Il nous offre là un très grand roman.

Kafka sur le rivage de Haruki Murakami, aux éditions Belfond

 

« Kafka sur le rivage », de Haruki Murakami

  • Maghnia – 06/07/2007

    « j’observe les alentours et me rends compte que ce salon est exactement l’endroit que je cherchais depuis longtemps, tapi dans un creux du monde… jusqu’ici ce lieu n’existait que dans le secret de mon imagination » 
    C’est juste pour dire.. je ne veux pas lire encore.. je veux faire durer le plaisir .. je crains qu’il soit grand .. mais ce sera ce soir quand tout le monde dormira.. juste un peu de temps à moi.. rien qu’à moi

  • Maghnia – 03/07/2007

    Eh bé! c’est tout le problème, votre blog est si vaste que je n’en ai pas encore visité tous les recoins 
    Non, ce n’est pas un problème tout au contraire : je prends le temps et puis seuls les rivages que je gagne m’interessent 
    Quels combats! .. mais quelles victoires!!

  • dedalus – 03/07/2007

    Je veux bien, Maghnia. Avec grand plaisir. Mais avez-vous commencé par jeter un oeil ici : 
     
    http://www.avoodware.com/bibliotheque-ideale
     
    De quoi vous nourrir pour l’été, non ?

  • Maghnia – 03/07/2007

    J’ai découvert grâce à vous l’art de la joie de Goliarda Sapienza 
    (sans compter ce monsieur amoureux de Modesta, rencontré à l’ombre blanche) 
    (sans compter les copains qui ont partagé mon bonheur) 
    Je lirai donc avec attention Kafka sur le rivage 
    Vous seriez mon conseiiler es lectures d’accord 😉

  • Maghnia – 03/07/2007

    J’ai découvert grâce à vous l’art de la joie de Goliarda Sapienza 
    (sans compter ce monsieur amoureux de Modesta, rencontré à l’ombre blanche) 
    (sans compter les copains qui ont partagé mon bonheur) 
    Je lirai donc avec attention Kafka sur le rivage 
    Vous seriez mon conseiiler es lectures d’accord 😉

  • Alex

    Tout à fait d’accord, un excellent roman !