Juil 052010
 

Lulli - roman chapitre 11 - ebookLe médecin esquissa un sourire, ajusta son chignon puis ses lunettes, et pointa son Mont-Blanc sur le moniteur de l’échographe :

« Regardez, là, vous voyez ? Il n’y a pas le moindre doute, c’est une fille. »

Mon cœur eut un hoquet, puis mon sang se mit soudain à tourner à l’envers tandis que je parcourais fébrilement l’écran des yeux, cherchant au hasard des agrégats informes de petits points lumineux une confirmation à la nature de ma paternité :

« Je ne vois rien, moi. »

Céline était allongée sur la table d’échographie, les mains en bandoulière sous son ventre dénudé. Elle souriait béatement.

« Tu vois quelque chose, toi ? l’interrogeai-je.

– Oui. Je crois qu’on ne peut pas tellement se tromper, Nicolas. Nous allons avoir une fille. Une petite fille !

– C’est sûr, vraiment ? fis-je en me tournant vers le médecin. Il n’y a pas d’erreur possible ?

– Non, monsieur. Pas l’ombre d’un doute.

– Pourtant je ne vois rien moi. Rien qui ressemble à une fille, rien qui ressemble à rien en fait.

– Peut-être que tu ne regardes pas comme il faut », émit Céline.

[…]

Avant-dernier chapitre de Lulli, roman à lire sur iPhone, iPod Touch, IPad ou toute liseuse supportant le format epub : Cybook, Sony Reader, Kindle… Ou bien directement sur un ordinateur. A télécharger gratuitement ci-dessous.

Et si vous prenez l’aventure en route, vous pouvez la reprendre depuis le début

Bonne lecture !

***

Téléchargement : télécharger ebook Lulli – chapitre 11

Précédemment :

télécharger ebook Lulli – chapitre 1 télécharger ebook Lulli – chapitre 5 télécharger ebook Lulli – chapitre 9
télécharger ebook Lulli – chapitre 2 télécharger ebook Lulli – chapitre 6 télécharger ebook Lulli – chapitre 10
télécharger ebook Lulli – chapitre 3 télécharger ebook Lulli – chapitre 7
télécharger ebook Lulli – chapitre 4 télécharger ebook Lulli – chapitre 8

Creative Commons License
L’ensemble des documents proposés au téléchargement sur ce site,
et sauf mention contraire de l’auteur,
sont protégés par une licence
Creative Commons Attribution – 2.0 France Licence
Citation de paternité obligatoire
Utilisation commerciale proscrite
Aucune modification autorisée


Source : Une si petite fille

(A suivre : Lulli, chapitre 12…)

  • dedalus – 06/07/2010

    Bah, à quoi elles serviraient sinon, les fesses des infirmières ?

  • αяf – 06/07/2010

    Et bien là, on retrouve bien la grande solitude de l’homme devant la création. L’impression d’être un intrus, un benêt, devant la fragilité. Par contre, Nicolas arrête de mater les fesses de l’infirmière ! ‘de dieu, c’est pas le moment !
    🙂