Mar 082007
 

Des remerciements… et un petit souhait

avoodware : et maintenant, à vous de lirePour Avoodware, l’année commence en trombe : en un peu plus d’un mois, vous êtes plus de mille à être venus visiter ce site (1148 visiteurs uniques, à l’heure où j’écris ces lignes), plus de 3500 pages ont été vues et, surtout, les textes qui vous sont proposés sur le site ont été téléchargés 335 fois (ce qui représente plus de cinq téléchargements par jour – à titre de comparaison, sur la totalité de l’année 2006 il y eut plutôt cinq téléchargements par semaine…)

La répartition des téléchargements a l’allure suivante : le roman, Lulli, a été téléchargé 66 fois, la pièce de théâtre, Chouette, la Vie, 42 fois et l’ensemble des récits 227 fois. Votre choix parmi les récits s’est fait de la manière suivante : Faiseuse d’Anges : 48 – Terreur : 43 – La Tentation des Limbes : 40 – Un Temps Suspendu : 36 – Fille du Calvaire : 30 – Camping Sauvage : 30 également. Enfin, pour être tout à fait complet, parmi les trois formats de téléchargement qui vous sont proposés, vous avez préféré 135 fois une lecture à l’écran et 200 fois une lecture papier, réparti par moitié entre le format classique (recto) et le format livret.

Bref, ceci pour dire qu’après une année d’existence, mes espoirs d’une rencontre de mes écrits avec des lecteurs sont comblés, et chaque jour davantage. J’avais à la conception de ce site choisi comme slogan : « Le plaisir d’écrire / Le désir d’être lu ». Je dois avouer que n’écrivant qu’assez épisodiquement ces derniers temps, j’ai au moins la satisfaction de pouvoir adosser mon toujours vivace désir d’écrire à un tout nouveau véritable plaisir d’être lu. Je vous remercie également et tout à fait chaleureusement pour cela.

Mais j’ai annoncé un « souhait ». Il se trouve qu’au-delà de ce lien qui s’est donc créé entre mes écrits et des lecteurs, j’avais l’espoir qu’un autre puisse se tisser entre vous et moi, et plus généralement entre chacun d’entre vous, au travers de la possibilité offerte sur ce site d’une sorte de « retour d’expérience » des lecteurs. A chaque texte mis en ligne correspond un espace  » la critique des lecteurs » où chacun d’entre vous à la possibilité d’aller laisser son commentaire… et que pourtant peu d’entre vous se sont autorisés à alimenter. Ne vous en privez pas, … ou à défaut : ne m’en privez pas !

Je vous invite, aussi chaleureusement que je vous ai remercié de me lire, à penser à revenir pour exprimer votre sentiment sur ce que vous avez lu, que ce soit pour me complimenter ou m’insulter, que ce soit pour recommander un texte ou au contraire pour le déconseiller. En bref, ne me lâchez pas : lâchez-vous !

Allez, je vous aime quand même…

 

avoodware

 

  • t.rez – 17/09/2007

    Là il me semble que ce soit vous qui vous soyez laché, c’est une bonne idée ausi que l’auteur d’un site émette ces souhaits. Oké, je ne vous ai découvert par hasard qu’assez tard. N’empêche que je cherche encore des bonheurs chez vous et vous en remercie, t.rez