Nov 192007
 

Tout ce qui maintenant

Te semble déchirant,

Demain, sera pour toi

Un souvenir de joie !




paroles et musiques : Michel Emer – 1962

duo : Edith Piaf et Théo Sarapo


A quoi ça sert l’amour ?

  • dedalus – 04/10/2009

    alors, mouha, je vous souhaite beaucoup de succès et le moins possible de tristesse dans votre projet à propos de l’amour.

  • mouha – 03/10/2009

    merci à vous pour dire vos opinion à propos de l’amour mais moi je dis que pour aimer il faut sentir la tristesse c’est comme une regle pour l’amour sans les larmes et le mal on ne peut pas dire que c’est de l’amour et encore merci vous m’avez aidé car j’ai un projet à propos de l’amour

  • grisette – 22/11/2007

    c’est très beau ce que vous avez écrit.. « s’abreuver d’une eau que l’on sait pure ».. 
     
    mais l’amour n’est ni commerce .. ni ultimatum.. ni donnant-donnant..  
    l’amour est don .. sans espoir de retour..  
    il est inconditionnel.. irréversible.. 
     
    alors des larmes ? .. sur quoi ?.. sur qui ?..  
    sur son amour-propre peut-être.. l’ennemi intime de l’amour? 

  • dedalus – 22/11/2007

    oui, Maghnia, sans doute l’amour est-il aussi un abreuvoir… et l’amour ça sert, aussi, à se désaltérer. sans doute. 
     
    on éponge sa solitude comme on éponge sa soif. sans doute. 
     
    et puis, peut-être, pour d’autres, l’amour ça sert d’abord à déposer les armes et les armures, accorder enfin, à l’un d’entre tous, sa confiance… se tenir nu devant lui, cet autre qui n’est plus un ennemi… s’abreuver d’une eau que l’on sait pure… et tant pis pour les larmes qui viendront peut-être… à la fin, quand la confiance n’y sera plus… ni l’amour, donc…

  • Maghnia – 22/11/2007

    aimer sert à s’abreuver.. 
     
    l’amour.. est ouverture .. générosité.. 
    c’est une terre fendillée qui attend la pluie.. 
     
    mais aimer l’Autre.. c’est manquer.. c’est dépendre.. c’est redouter.. 
     
    alors certains se préfèrent .. 
    et comme ces terres gorgées..  
    ils meurent d’abondance et de complétude