Mar 102010
 

La rumeur est une grenadeLa rumeur court. La rumeur enfle. La rumeur se propage…

La rumeur est une grenade qui se dégoupille à plusieurs. Et quand elle explose, c’est sale.

Twitter fut en première ligne. Puis des photos furent publiées. Des blogueurs prirent le relai. Des journalistes – pas en France, je vous rassure – entrèrent dans la ronde

Au final, trois faits tangibles : Benjamin Biolay a collaboré avec Carla Bruni sur son troisième album ; Benjamin Biolay a reçu une Victoire de la musique ; Carla Bruni a été la première à féliciter Benjamin Biolay pour sa Victoire. Pas de quoi fouetter un chat.

Plus parlant peut-être : il y a quelques semaines, Benjamin Biolay et Carla Bruni se seraient envolé pour la Thaïlande pour quelques jours de vacances. Et Nicolas Sarkozy aurait affrété un avion pour faire revenir sa femme à Paris. Mais les conditionnels ne permettent pas d’en tirer une information avérée. Laquelle n’aurait d’ailleurs d’autre intérêt que de se demander – parce qu’on connait les pratiques de notre président – si les deniers nécessaires à l’affrètement de cet avion n’auraient pas été malencontreusemet prélevés sur le budget de l’Etat.

Alors quoi ?

Alors Guy Birenbaum, qui a un tout nouveau blog, a déplacé le discussion ailleurs. En un endroit où elle devient nettement plus intéressante : Internet et LA rumeur…, titre-t-il.

Son propos est plutôt simple : les internautes, pyromanes potaches, qui jouent avec CETTE rumeur et l’alimentent se font du mal à eux-mêmes, à nous tous, parce qu’ils donnent du grain à moudre à tous les ennemis de l’Internet qui vont désormais, et une fois de plus, s’empresser de dénoncer cette poubelle, ce tout-à-l’égout, ce dépotoir… qu’il s’agira donc de museler réglementer avec plus de force encore.

Certes, la rumeur, c’est pas joli joli. Mais pour ce qui concerne CETTE rumeur, il serait intéressant d’aller plus loin, plus profond, d’être plus politique.

Parce que la rumeur est l’inévitable réponse à l’opacité du pouvoir et de ses méthodes : la manipulation de l’opinion, le story telling, le contrôle, voire le muselage des médias…

Parce qu’il ne faut pas s’y tromper, ce n’est pas la rumeur qui justifie ou justifiera une plus grande emprise du pouvoir politique sur les médias, en général, et Internet en particulier. C’est une liberté d’information lacunaire concernant un pouvoir politique excessivement peu épris de transparence qui conduit au phénomène de la rumeur.

La rumeur, c’est tout simplement le peuple qui murmure. C’est le peuple qui se gausse d’un pouvoir qui le méprise. Et Internet n’est que la formidable caisse de résonance des murmures acerbes du peuple.

Alors oui, le peuple est potache – et j’en suis, sans honte ni scrupule. Car oui, le président que nous avons est risible, souvent dérisoire. A pleurer de rage. Un président qui se contrefout du peuple et ne gouverne que pour lui-même et ses amis. Un président qui considère que tout lui est permis, qui ment au peuple et ne craint pas de l’insulter, qui bafoue la République (il va jusqu’à contester la légitimité du Conseil Constitutionnel), qui contourne la démocratie (il va jusqu’à concocter un nouveau mode de scrutin – majoritaire à un tour – qui permettra à l’UMP de contrôler presque tous les Conseils régionaux, avec 30 % des suffrages !), qui démantèle la justice pour la mettre à sa botte (suppression d’un juge d’instruction devenu gênant, prescription des délits d’abus de biens sociaux), qui s’arroge le droit de nommer les dirigeants des chaines de la télévision publique, etc…

Alors si le peuple choisit de rire d’un président qui fait Bling Bling quand on cogne dessus – et c’est bien le son que ça rendra au lendemain des élections régionales -, le peuple a raison. Ce n’est pas joli joli, mais le rire est le meilleur – du moins pas le pire – des exutoires.

Internet est dénoncé comme une poubelle pleine d’immondices. Le moyen de lutter contre ça n’est pas d’en appeler au sens des responsabilités et de la mesure de chaque internaute, mais de rappeler ni plus ni moins que ce qui se raconte sur Internet est ce qui se raconte dans tous les bistrots de France et sur toutes les places publiques.

De rappeler, surtout, qu’un peuple respecté par un pouvoir qui lui est théoriquement soumis n’en serait pas réduit à remuer la merde opaque qui colle au basque de ceux qui le gouvernent si mal.


Source : La rumeur, ce contre-pouvoir

  • dedalus – 11/03/2010

    @ guy birenbaum
    Oui Guy, tu as raison, toutes les rumeurs ne concernent pas les salauds et/ou les puissants. Mais ton billet évoque LA rumeur, et le mien CETTE rumeur. Celle-ci concerne un puissant, pour le moins.  
     
    Je distingue entre la rumeur dont l’objectif est de nuire et celle qui n’est qu’un rire, fut-il amer ou même gras, qui est une réaction à l’humiliation. C’est une rumeur plus politique que politicienne.  
     
    Alors, oui, souvent, elle ne prend pas sa source dans le peuple, mais dans ces milieux informés dont se gaussait Coluche. Mais c’est bien au sein du peuple qu’elle se répand, ce peuple qui se venge par la moquerie, et avec une sombre délectation, d’un roi qui le méprise et le bafoue.  
     
    Mon billet part du constat que si cette rumeur est sale, il semble un peu court et parfaitement réducteur d’en rester là. Plus intéressant d’aller un peu plus en profondeur dans l’analyse des causes.

    @ Kamizole
    La gamelle, ils l’ont eue. Malgré l’abstention. Merci pour ce petit message.

  • Kamizole – 11/03/2010

    Ben, oui, quoi ! Preuve que Sarko n’a rien compris à l’identité des Français… Nous sommes un peuple frondeur (il faut voir les « mazarinades » qui circulaient à Paris pendant la Fronde !) qui prend les choses à la rigolade, sur fond de gauloiseries. A 62 balais, j’ai toujours l’esprit potache et l’on ne m’a pas enlevé le boyau de la rigolade en même temps que l’appendice. Il y a tellement de sujets sérieux – je vais relayer ton article sur l’abstention – que cela fait du bien de pouvoir rire un peu de ses prétendus puissants (on pourrait même faire un jeu de mots !) qui nous méprisent si souverainement (au mépris de la souveraineté nationale !) et vivent à nos crochets sur le plus grand pied possible. alors, si la vaisselle vole à l’Elysée… je ne sais si c’est vraiment Liane Foly qui aurait dit qu’après un vide-grenier à l’Elysée, il ne resterait plus qu’une « grande sauteuse et un petit faitout »… en attendant la gamelle qu’on leur souhaite aux régionales !

  • guy birenbaum – 11/03/2010

    Le lien que tu tisses entre la rumeur et l’exercice du pouvoir est démenti par l’Histoire. S’il suffisait d’être un salaud pour être la cible de rumeurs, ce serait tellement simple. Rien ne justifie ça et non, désolé, la rumeur ça n’est pas du tout « le peuple qui murmure ». « Le peuple » n’a rien à voir et heureusement avec ces boules puantes qui sont lancées la plupart du temps par des insiders !

  • aliciabx – 10/03/2010

    Il n’y a jamais de fumée sans un petit allumé quelque part. Peut-être ne s’agit-il que d’une lueur. 
    Lueur rime avec rumeur, d’ailleurs. <img src= »extra/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-wink.gif » title= »Wink » border= »0″ alt= »Wink »/>  

  • dedalus – 10/03/2010

    @ Albatros
    Oui, il y a confusion. La rumeur c’est quand il y a intention de nuire. Là il n’y a qu’intention d’en rire.

    @ Peuples
    merci.
    Apathie et Birenbaum jouent pas au même niveau. Tout de même.

    @ Nicolas
    Ça fait bientôt 3 ans que je suis énervé. Comme nous tous.

  • Nicolas – 10/03/2010

    Reste calme

  • Peuples – 10/03/2010

    Apres la lecture d’Aphatie et Birenbaum…je respire enfin sur ton texte ! 
     
    du souffle, du souffle !

  • Albatros – 10/03/2010

    excellent, 
    j’avais sur un post de GB , posé des extrait de bonnes feuilles que la rue publiait sous le manteau narrant les frasques oserais- je chaudes, de Marie Antointte et des têtes couronnées…à côté ces petites rumeurs ou pas et d’ailleurs je m’en contre fiche sont bienn tièdes misent en face de ces écrits quasi pornogaraphiques si l’on extrait que je ne les trouvais pas vulgaires mais bien pluôt truculentes 
    les bonnes traditions se perdent….. 
    Bonne journée dedalus 
    <img src= »extra/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-smile.gif » title= »Smile » border= »0″ alt= »Smile »/>