Oct 052009
 

scrapbooking Connaissez-vous le scrapbooking ? Moi non plus, mais ça n’est pas une raison !

C’est très important, le scrapbooking. Voilà un phénomène de société qui à n’en pas douter prend de plus en plus d’ampleur. En témoigne le nombre impressionnant de blogs exclusivement consacrés à ce sujet. Au point que Wikio a mis en place une catégorie spéciale scrapbooking et que le blog numéro 1 dans cette catégorie se classe au 47ème rang du classement général, ce qui est loin d’être ridicule.

Qu’est-ce donc que le scrapbooking ? Voilà la question que, j’en suis persuadé, vous vous posez en même temps que je me la pose à moi-même. Ayons le bon réflexe et lisons la définition qu’en donne Wikipedia :

« Le Collimage ou « scrapbooking » en anglais est une forme de loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé, dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus esthétique qu’un simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de collimage existent, telles que le sérendipité, le tag, l’iris folding, le spirella…»

Mettons de côté la dernière phrase et retenons pour commencer que scrapbooking se traduit par « collimage » et que le collimage est un loisir créatif qui consiste à… coller des images. Cette simple description confirme qu’il faut bien que ce soit un phénomène d’une grande ampleur pour que Wikio se soit vu contraint de créer une catégorie dédiée alors même qu’une catégorie « loisirs » existait déjà. Il a fallu qu’il apparaisse impossible de mélanger torchons et serviettes, blogs de tricot et blogs de scrapbooking – impossibilité qui pourra plonger les profanes dans un insondable abîme de perplexité…

Sortons-en, et relisons maintenant la dernière phrase : « De nombreuses techniques de collimage existent, telles que le sérendipité, le tag, l’iris folding, le spirella…»

La sérendipité, je connais. La sérendipité est ce hasard heureux qui, combiné à une disposition de l’esprit caractérisée par l’ouverture à la nouveauté, conduit à faire une découverte inattendue, à trouver ce qu’on ne cherchait pas, fortuitement en somme. C’est un notion qui tient une place essentielle dans le domaine de la recherche scientifique.

Appliquée au scrapbooking – ou d’ailleurs à n’importe quel domaine qui prétend à l’artistique -, ça devient savoureux : vous choisissez des photos un peu au hasard, vous les découpez un peu à l’inspiration, vous les collez sur un fond un peu par ci un peu par là… et à la fin vous vous demandez si cela n’a pas un sens ou une beauté à laquelle vous ne vous attendiez pas.

Dit autrement, la sérendipité en tant que technique artistique est ce qui parviendrait à faire de tout un chacun un artiste par hasard. Disons un hasartiste. Une bien douce illusion, à laquelle j’ai néanmoins pour ma part cessé de croire depuis longtemps.

Quant au tag, à l’iris folding et au spirella, je n’ai aucune idée de ce à quoi cela peut correspondre. Un lecteur pourra éventuellement nous expliquer.

J’ai l’air de me moquer, mais pas du tout. D’une part la technique du collage a été et est utilisée par de très grands artistes – Picasso et Braque n’étant pas les moindres d’entre ceux-là -, d’autre part je ne connais absolument rien au scrapbooking et il faut toujours éviter de moquer ce que l’on ignore. Sur Wikipedia, je lis encore que « Ce loisir créatif […] existe aux États-Unis depuis les années 1800 mais arrive en France en 1999 ». Un loisir excessivement récent, du moins de ce côté-ci de l’Atlantique, qu’une dizaine d’années aura donc suffit pour rendre populaire, au point qu’on puisse effectivement parler de phénomène de société.

Et donc ?

Rien. Sinon que je sais maintenant avec certitude que je ne peux inscrire mon propre blog chez Wikio dans la catégorie « scrapbooking ». Car il faut que je vous dise, confondant le blog et le site sur lequel il est hébergé, j’avais initialement choisi de le faire figurer dans la catégorie « littérature ». Aujourd’hui, je m’aperçois qu’il n’y a guère sa place, ou seulement partiellement, tant j’y parle d’autre chose que de littérature. C’est pourquoi j’étais parti en quête d’une catégorie mieux adaptée.

« Scrapbooking » ne convenant pas, il ne me reste que la catégorie « divers ». Et du coup j’en profite pour faire des liens bordel, des liens !

 

Source : Scrapbooking d’hiver

 

 

  • liliana

    me gusta mucho tu blog. Eres muy creativa. liliana

  • dedalus – 07/10/2009

    @ marie laure – en parler, c’est déjà l’intellectualiser. mais je suis pas contre 🙂

    @ le coucou – voyons, mais parce que le hasartisme est pratiqué par des hasARTistes – il aurait été bien plus hasardeux de parler d’hasardisme.  
     
    ou alors le asHARDisme, mais il s’agirait là alors d’un tout autre programme.

  • le coucou – 06/10/2009

    Au moins, j’aurai appris quelque chose aujourd’hui! Le hasartisme, par contre, je connais, je pratique (au fait, pourquoi pas hasardisme?).

  • le coucou – 06/10/2009

    Au moins, j’aurai appris quelque chose aujourd’hui! Le hasartisme, par contre, je connais, je pratique (au fait, pourquoi pas hasardisme?).

  • marie laure – 06/10/2009

    @dedalus .. bon bah alors, on parlera de sexe ensemble (cf ta réponse à marilou 🙂 )

  • dedalus – 06/10/2009

    Merci Marilou. Je crois au contraire que tout ce qui est créatif est nécessairement aussi intellectuel. Et par ailleurs je ne crois pas que toute activité doive nécessairement être intellectuelle pour être appréciée. Le sexe, par exemple, se passe très bien qu’on l’intellectualise. Scrabises – comme on dit chez vous 😉  
     
    marie laure, puisqu’on en vient aux confidences intimes, je t’avoue que je suis le genre de gars incapable de faire la différence entre une Jaguar et une Ferrari, et qui en plus s’en fout…  
     
    Allez, j’dirais que la Ferrari c’est la rouge, non ?

  • marie laure – 06/10/2009

    Alors là, c’est véritablement le genre de truc qui me laisse totalement froide. Je suis le genre de fille à préférer les belles voitures au beau point de croix 🙂 )

  • Marilou – 06/10/2009

    Bonjour ! 
    J’ai lu votre article en allant sur Wikio. 
    Je connais le scrapbooking et je m’y intéresse depuis 2 ans environ. Plus intensément depuis 6 mois environ.  
    J’aime faire des photos et des albums depuis longtemps et c’est ce qu’il me fallait.  
    C’est avant tout un loisir créatif (pas très intellectuel alors ?!) qui permet de mettre en scène ses photos en essayant d’en faire ressortir l’émotion que l’on a ressenti à ce moment là !! Souvenirs et émotions, pour ne pas oublier ! 
    Bonne journée !

  • dedalus – 05/10/2009

    @ Olympe – C’est probablement chouette, d’une façon ou d’une autre. Et le macramé aussi, ou la mécanique… 

    Quand à dire que ce serait un truc de filles parcequ’il s’agit de mettre en valeur des photos et de constituer une histoire familiale, je préfère présumer que tu fais là de l’ironie. 
     
    @ rimbus – Oui, au boulot ! Mais rien à voir avec Ronald, que nous aimons bien.  
     
    @ arf – on pourrait presque dire que la sérendipité est ce qui gouverne les rencontres entre blogueurs 🙂

  • arf – 05/10/2009

    Comme rendre un truc soporifique intéressant ! chapeau. Je ne regrette pas d’être tombé sur ce billet par sérendipidité.

  • rimbus – 05/10/2009

    c’est bien, voilà un billet inhabituel chez toi, mais intéressant. J’aime beaucoup le « hasartiste » ! 
    Maintenant qui tu as « tombé » Ronald, il faut que tu grimpes au Wikio, obligé, sinon l’affront serait trop grand. 
     
    Allez, au boulot !

  • olympe – 05/10/2009

    ben oui c’est chouette le scrapbooking et moi j’aime bien aller sur ces blogs. 
     
    ça doit être un truc de fille parcequ’il s’agit de mettre en valeur des photos et de constituer une histoire familiale