mai 032006
 

On est seul…

L’amour est un mirage, sublime et grandiose, une illusion puissante, qui parvient à donner à croire qu’il est possible d’être deux, délicieusement possible de dire nous.

Pour échapper à sa désespérante solitude, l’homme passe sa vie à chercher et poursuivre l’amour. C’est un autre qu’il cherche… Et une chimère qu’il poursuit.

L’amour est une simple saison qui passe en laquelle deux âmes solitaires se frôlent. La mort, un coeur figé par un gel d’hiver et qui a cessé de marteler son cri sourd.

On est seul, toujours. Et on a froid.

La quête de l’amour n’est que prétexte à la nécessité qu’il y a à faire la route à deux, se réchauffer un peu l’un l’autre et penser un peu moins à soi. Croire.

Oui, croire… Et l’amour n’est finalement qu’un Dieu universel, et le couple la religion officielle.

 

Coup de froid