Août 122009
 

dedalus en jeanIl faut que je vous raconte. Que vous compreniez dans quel monde nous vivons, où jour après jour nos libertés sont bafouées.

Voilà, cet été, j’ai très légèrement abusé du chocolat. J’y ai gagné, certes un doux plaisir, mais également un léger, oh ! très léger, embonpoint [sans lien].

Ceux qui me connaissent bien savent combien je suis coquet. Aussi, à peine mon miroir avait-il rendu son verdict que déjà j’étais à courir en direction de la piscine la plus proche – celle que Belleville a inauguré il y a quelques semaines, rue Dénoyez [sic !]. Faire un peu d’exercice, sculpter mon corps, retrouver mon intégrité physique…

C’était ce matin. J’avais ouï dire la veille qu’une entreprise venait de lancer sur le marché le Burqini®™, un maillot de bain dédié aux femmes musulmanes attachées [sic encore !] au voile islamique. Quelle bonne idée ! m’écriai-je, et de me présenter aussi sec [je sais…] sur le bord du bassin en Jeanskini®™ – une paire de jeans spécialement conçu pour le bain, c’est-à-dire MA paire de jeans.

Eh bien, ils m’ont interdit l’accès au bassin et m’ont fait sortir. J’ai protesté énergiquement, arguant rageusement du respect de ma culture rock. Ils n’ont rien voulu savoir, ces esprits étriqués et intolérants, ces ignorants qui s’imaginent certainement que Jim Morrisson et Bon Scott sont morts – si même ils savent ce qu’ils sont, ce qu’ils représentent pour les millions que nous sommes, innombrables communiants d’une musique et d’un art de vivre alliant rythmes fous et sensualité débordante : le rock !

Savent-ils même, ces misérables cloportes, que la rock attitude exige qu’on ne porte rien sous ses jeans ? Parce qu’il n’y a pas la place – je vous parle là de jeans véritables, pas de ces Baggy informes qu’arborent aujourd’hui des hordes de rappeurs incultes et complices du système. Il n’y a pas la place pour le moindre slip ou la moindre petite culotte !

Ce qui prouve bien – mais était-ce nécessaire ? – que l’argument d’une hygiène invérifiable, qu’ils ont prétendu m’opposer, ces infâmes, est parfaitement fallacieux. C’est à la culture rock elle-même qu’ils en veulent.

Mais nous ne mourront pas. Le rock, comme le sexe, ne meurt jamais. Le rock c’est Dieu unplugged et qui a modelé nos oreilles à son image. Deux commandements : Peace and Fuck !

A lire aussi : Sous la burqa, le baillon et Sous la burqa, l’érotisme.

Source : En Jeanskini®™ à la piscine


  • Bell & Zwilling – 13/08/2009

    Pour une épilation simple et rapide des zones les plus rock ‘n’ roll des messieurs 
    http://www.mencorner.com/media/images/marques/mini/img/roll-on-epil-xpress-719_300x300.jpg 
     
    Et pour ceux qui ont le sexe au bout du nez :  
    http://www.mencorner.com/media/images/produit3/img/file_457_1_300x300.jpg

  • dedalus – 13/08/2009

    rimbus – le poil, il faut le couper ras, puis l’entretenir. 
     
    Nicolas J – quoi ! tu ne te souviens pas de ta séance de stripe-tease, hier soir à la comète ? je pensais que tu tenais mieux la distance.

  • Nicolas J – 12/08/2009

    Comment t’as eu ma photo ?

  • rimbus – 12/08/2009

    Ok ami Dedalus, mais comment fais-tu avec les poils ? tu n’as pas peur qu’ils dépassent de la braguette à boutons (un vrai jean n’a pas de fermeture éclair). A moins de se raser le pubis (mais ça gratte quand ça repousse). 
    Merde, je suis pas R’n’R, moi je porte des sous-vêtements.