Juin 022010
 

Lulli - roman chapitre 4 - ebook« Mais il ne s’agit pas de ton père. Cette histoire que je te raconte, c’est l’histoire de Julie, pas celle de ton père ! »

Ses traits sont tirés, fatigués. Sa peau est grise, presque poussiéreuse. Cela fait cinq jours que je ne l’ai pas vue, elle paraît avoir vieilli de dix ans. Sa voix est lointaine, à la fois plus intérieure et plus résolue. Elle me fixe avec insistance comme pour me signifier qu’elle pourrait s’arrêter encore, qu’il suffirait que je dise ‘stop’ pour qu’on en reste là. Un sombre avertissement résonne dans chacune de ses phrases – elle en fait trop, comme à son habitude.

« Tu veux tout savoir, tu me demandes pourquoi j’ai exprimé l’espoir que ton père a souffert plus que Julie, il faut d’abord que tu comprennes que c’est à elle que je pensais en disant cela, à sa souffrance à elle. La sienne, celle de ton père, sa souffrance à lui… je n’ai que faire de sa souffrance à lui ! Au cimetière, alors que nous disions au revoir à Julie, je l’avoue j’ai pensé au rôle qu’il a joué dans sa vie, sa vie à elle, et m’a échappé cette bouffée de colère, ce ressentiment dont il n’est pas même digne. Mais c’est son histoire qu’il te faut entendre, celle de Julie, pas celle de ton père. C’est d’elle dont il s’agit si l’on veut laisser s’exprimer la mémoire, si vraiment on veut que cela ait un sens de parler. Raconter oui, mais parce que c’est le seul moyen que Julie continue de vivre en nous, son souvenir… Il importe que tu comprennes ce qu’elle a vécu, ce qu’elle a traversé, ce qu’a signifié pour elle de rencontrer ton père. C’était le jour de son arrivée à Paris, la première personne à qui elle a parlé ce jour-là, dans cette ville, c’était ton père. Le jour de ta naissance aussi, tu le savais je pense, qu’elle était arrivée à Paris le jour même de ta naissance ? »

Je fais non de la tête.

[…]

Lulli est ce premier roman que j’ai résolu de publier sous forme de livre électronique (format .epub) et de diffuser via ce blog au rythme d’un chapitre par semaine. Nous en sommes au chapitre 4 et vous venez d’en lire les premières lignes. La suite est à lire sur iPhone, iPod Touch, IPad ou toute liseuse supportant le format epub : Cybook, Sony Reader, Kindle… , voire également sur votre ordinateur – c’est possible et sans difficulté – mais ce serait dommage.

Fidèle à la nature de ce site, c’est-à-dire à sa raison d’être – une vitrine -, les 12 chapitres que comporte ce roman seront successivement disponibles pour un téléchargement gratuit. Les commentaires de chaque billet vous permettent, si vous le souhaitez, de partager entre vous – et avec moi – vos impressions de lecture, au fil de celle-ci ou bien à son terme (qu’il soit prématuré ou non).

Bonne lecture !

***

Téléchargement : télécharger ebook Lulli – chapitre 4

Précédemment :

télécharger ebook Lulli – chapitre 1

télécharger ebook Lulli – chapitre 2

télécharger ebook Lulli – chapitre 3



Creative Commons LicenseL’ensemble des documents proposés au téléchargement sur ce site, et sauf mention contraire de l’auteur, sont protégés par une licence Creative Commons Attribution – 2.0 France Licence

  • Citation de paternité obligatoire
  • Utilisation commerciale proscrite
  • Aucune modification autorisée

Bonus : Suite à sa lecture du chapitre 3, αяf a comme à son habitude – merci à lui – laissé un petit commentaire que je ne résiste pas à reprendre ici, tant il me semble croustillant :

« Lu ! On s’y croirait dis donc ! Je ne fantasmais pas sur ma maîtresse mais sur Fabienne Egal alors speakerine ! On a les fantasmes qu’on mérite.

Sinon, j’ai avalé ce chapitre comme Zahia doit avaler les éjaculations précoces ! Un régal !  »

Bonne lecture !

Source : L’histoire de Julie

(A suivre : Lulli, chapitre 5…)

  • dedalus – 04/06/2010

    @ Colombine – Ouch !… Merci !!

  • dedalus – 04/06/2010

    Une bête sommeille à l’étage inférieur de toute jeune fille, et que craignent bien des jeunes garçons… 
    Et réciproquement, sans doute. 
    😉

  • αяf – 03/06/2010

    Tu nous la rends bien gentille et fragile la petite Lulli. J’ai cru un instant qu’elle allait passer à la casserole avec le gros pervers du parc. Mais, je suis prêt à parier qu’elle a plus à craindre encore avec la bête qui sommeille à l’étage inférieur.

  • Colombine – 03/06/2010

    J’ai lu le chapitre 3 sur l’iPhone de M. Arf ! C’est excellent !! Une belle écriture, sensible et vraie, pleine d’émotion… (comme j’aime)