Mar 182010
 

horloge à voyager dans le tempsC’est Nicolas qui m’a invité à embarquer dans la chaîne à remonter le temps.

Il s’agit de faire le rêve – mais cela pourrait être un cauchemar – du voyage dans le temps. La machine étant à disposition pour un seul et unique voyage : Où aller, c’est-à-dire surtout quand ? Pour y rencontrer qui ? Pour y faire quoi ?

***

Voilà. J’ai le levier de commande entre les mains. C’est maintenant ou jamais. Il m’a dit tu n’as le droit qu’à un voyage. Un seul. Ce qui signifie qu’il n’y a pas de retour possible. Il s’agit de bien choisir la destination. Voyager à travers le temps, tout de même. Truc de dingue ! Autant ne pas y penser. Le fonctionnement de la machine est assez simple. Rudimentaire. Fermer les yeux, se concentrer sur un évènement particulier, tirer le levier, ouvrir les yeux. Un évènement. Passé ou futur. Mais lequel ? Pas le passé. La nostalgie, ce n’est pas franchement ma tasse de thé. Et puis, dès lors que tout en cet endroit du temps s’est déjà passé, et s’est passé sans moi, qu’est-ce que je pourrais bien y trouver à faire ? Observer la vie qui s’écoule, aussi concerné qu’un pêcheur au bord de l’eau et qui a oublié ses hameçons ? Trop pas ! – comme disent les jeunes d’aujourd’hui. Mieux vaut se diriger vers le futur, où tout reste à faire, où rien encore n’est connu, ni même décidé. L’avenir, donc. L’à venir… C’est vaste. Plus vaste probablement que le passé. C’est dire si je suis avancé. L’avenir, ce lieu du temps vers lequel on ne cesse de se diriger sans jamais l’atteindre. Comme on chercherait à marcher sur l’ombre de son corps. Oui, je tergiverse. Mais comment choisir puisque par définition rien qui surviendra ne m’est encore connu ? Rien sinon ma propre mort…

C’est là que je vais me rendre. Au jour d’après ma mort. L’avoir derrière moi. Ça devrait me tranquiliser. Une fois pour toutes. A jamais.

Je me demande quelles expressions décérébrantes il va me falloir acquérir – de nouveau – afin d’avoir l’air d’un type bien en phase avec son époque. Skyrock aura-t-elle finalement été interdit d’émettre ?

Aura-t-on enfin procédé à l’éradiction des vieux-cons ?

***

Enchaînons les petits maillons. Sylvie, Gaël, Nefisa et Madame Kevin et Le Coucou : au boulot !

Source : Un temps d’avance

  • Didier Goux – 19/03/2010

    J’ai vu ! Mais je sais pas comment m’y prendre pour corriger, chez vous. Tiens, pour la peine, je vous mets en lien…

  • dedalus – 19/03/2010

    @ arf
    Disons que j’ai une adolescente à la maison et que sa passion pour Skyrock me démoralise un brin… 
    😉

    @ Didier Goux
    Vous avez écrit « clons ». Vous avez de gros doigts ?

  • Didier Goux – 19/03/2010

    Mais ça va pas, de vouloir éradiquer les vieux cons ? Je proteste énergiquement ! Protégeons nos vieux clons : eux aussi font partie du patrimoine de la France, bordel !

  • αяf – 18/03/2010

    ‘de dieu, le seul truc auquel tu penses aprés ta mort, c’est la survie de Skyrock ?!!! 🙂
     
    Joli exercice !

  • dedalus – 18/03/2010

    @ Nicolas
    Je t’enverrai une carte postale, pour te dire si PMA est toujours premier.

    @Madame Kevin
    Suis impatient !

    @ le coucou
    Si je me propulse au jour d’après, ces questions devraient être sans importance – si je raisonne bien… 
     
    Pour les commentaires, c’est à ce point là ? Ou bien c’est seulement la première fois, au moment de s’enregistrer ? 
    Normalement, une fois que tu es enregistré, ça devrait aller tout seul…

  • le coucou – 18/03/2010

    Tu veux te faire incinérer ou enterrer? Parce que dans le premier cas, tu pourras disperser tes cendres comme tu le souhaites vraiment, dans le second, tu disposeras d’un pied à terre —c’est toujours utile, vu que tu risques de déranger tes proches, si tu t’incrustes au delà du raisonnable. 
    (dis-donc, quel boulot, pour commenter chez toi!)

  • Madame Kévin – 18/03/2010

    C’est noté !

  • Nicolas – 18/03/2010

    Bon voyage…