Déc 182008
 

George W. Bush victime d'un jet de chaussuresLa réactivité des artistes ne cessera jamais de m’étonner.

Il y a cinq jours à peine, on apprenait que George W. Bush avait été victime d’un attentat par jet de chaussures, attentat commis par un journaliste irakien, nommé Mountazer al Zaïdi, lors d’une conférence de presse à Bagdad avec le Premier ministre irakien Nouri al Maliki.

Dans les heures qui suivirent, on pouvait jouer sur l’internette à lancer des chaussures sur une image mouvante du président américain. « Ne lancez pas de chaussures », a plaisanté le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva en s’adressant mercredi aux journalistes, à l’issue d’un sommet Amérique latine-Caraïbes. » Et hier, des Marines ont été accueillis par des jets de chaussures dans une université de Falloujah où se déroulait une manifestation de soutien au journaliste qui avait initié ce geste sur le président américain.

Mais le plus extraordinaire est cette chanson qui circule sur l’internette, l’oeuvre d’un artiste méconnu mais auquel on peut d’ores et déjà sans crainte de se tromper promettre une carrière mondiale hors du commun. Elle s’intitule Blues Hates Shoes et elle vous habite déjà :

Nota : On m’apprend à l’instant que les chaussures lancées ont été « détruites » lors des analyses destinées à s’assurer qu’elles ne contenaient pas d’explosifs.

L’avocat du journaliste irakien, apprenant à la lecture du procès verbal de l’interrogatoire de son client le sort réservé aux chaussures, a critiqué la destruction de celles-ci, qui étaient déjà convoitées dans le monde arabe : « Les chaussures avaient pris beaucoup de valeur et étaient devenues un symbole de résistance pour les Irakiens. Ces chaussures étaient saintes. »


Source : Bush hates shoes

  • b.mode – 18/12/2008

    show sûr avec un tel titre !!!