Avr 212013
 

L’ami Guy Birenbaum fait son enquête, parait-il. Un travail de fourmi. Laborieux. Difficile. Ingrat. Mais il faut bien que quelqu’un s’en charge. L’évènement est d’importance. Pensez-vous, il se dit dans le tout Paris que des blogueurs auraient été invités à l’Elysée ce samedi. Et reçus par François Hollande lui-même. On entend dire, même, qu’il s’agirait d’une tentative désespérée de la part du président de fomenter un complot LGBT 2.0 contre les illuminés des anti mariage pour tous qui s’imaginent, sans crainte du ridicule, que des bourgeois Versaillais pourraient conduire une révolution. Pardon, je m’égare… Folle rumeur, disais-je. Qu’il s’agit donc de faire taire.

Il n’y avait personne dans les salons de l’Elysée ce samedi à 11h13. L’horodatage de cette photographie en apporte une preuve irréfutable.

Elysée

Et en aucun cas non plus il ne s’est agi du projet ambitieux d’élaborer un site non institutionnel, une plateforme collaborative qui permettrait avec une plus grande liberté de centraliser l’information utile concernant l’action de la gauche au pouvoir. Pas plus que du Champagne n’était servi avec les petits fours au caviar. J’ignore même, c’est vous dire, si les bouchées étaient garnies de lard ou de cochon.

En revanche, chacun des 672 blogueurs et blogueuses présents s’est vu communiquer le numéro de son compte personnel en Suisse. Car il est décidément très sympa, le camarade François. Même si, il faut bien en faire l’aveu, la distribution fut légèrement fastidieuse. Plus d’une heure et demie. On aurait adoré que cela ne dure en effet pas plus que ces « quelques minutes » évoquées par les milieux autorisés.

  • mince un compte en Suisse ? Je savais pas, j’ai du oublier le numéro