Avr 262012
 

 France Info est revenu ce matin sur la polémique Tariq Ramadan lancée par Nicolas Sarkozy qui n’en finit plus de ne parler de rien d’autre que d’insécurité, d’immigration et des musulmans, usant des pires amalgames et caricaturant à outrance François Hollande dans l’espoir de s’approprier l’électorat du Front National dont il semble supposer qu’il n’est en rien concerné par les questions de chômage et de pouvoir d’achat, un électorat auquel il voudrait faire oublier qu’il est ce même Nicolas Sarkozy qui les a trahis depuis cinq ans et dont le bilan est exécrable, y compris en matière d’insécurité ou d’immigration, qu’il est ce même candidat qui a fait venir des musulmans à son meeting de Villepinte, hommes et femmes dans des bus séparés.

Bref, France Info a mené sa petite enquête et la conclusion est plutôt limpide : « Tariq Ramadan qui n’a donc jamais appelé à voter François Hollande. Un point ce matin pour le socialiste, dans son match face à Nicolas Sarkozy »  :

 Reprenons les déclarations de Manuel Valls afin de qualifier les mensonges et la stratégie du petit président devenu tout petit candidat :

Il a dit que Tarik Ramadan appelait à voter pour François Hollande, c’est faux ! Il a fait référence à un appel des 700 mosquées en faveur de François Hollande, c’est faux, cet appel a été démenti. Il a de nouveau assuré que François Hollande souhaitait régulariser les sans-papiers, c’est faux, chacun connaît les positions du candidat de la gauche : la régularisation sur la base de critères.

Il s’agit de contre-vérités particulièrement graves. Dans la bouche d’un président de la République et d’un candidat, ces mensonges visent à créer un climat de tension et de haine.

En agissant de la sorte, le candidat sortant montre son affolement, mais surtout la course-poursuite qu’il livre aux idées du FN.

C’est indigne et il est temps que tous ceux qui ne supportent plus ces discours de haine et de provocation se rassemblent pour changer de président le 6 mai.

 

  • Anatole Zed

    Hollande a raison de dire qu’il n’a pas à se sentir concerné par les propos de Ramadan (de même qu’on ne peut pas reprocher à Hollande le soutien que l’indigne Hessel lui apporte).

    Néanmoins, s’il est exact que dans la déclaration de l’extrait sonore ci-dessus Ramadan se situe à peu près comme Le Pen (et nous saurons bientôt si c’est comme Mélanchon), à savoir : d’abord battre Sarkozy, ensuite être dans l’opposition à Hollande, il semble bien qu’un document de police existe qui fait état d’un appel antérieur de Ramadan à voter Hollande :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/document-exclusif-qui-montre-que-tariq-ramadan-avait-bien-appele-voter-pour-francois-hollande-343119.html 

    • Sauf que cette note interne d’un service police est démenti dans son contenu par la réalité de qui a été dit, en particulier par Tariq Ramadan, et qui a été enregistré.

      On peut par ailleurs se poser la question de l’utilisation d’une note interne des services de renseignements dans la campagne électorale par un président de la République, au point que ce sont les termes mêmes de la note de police qui se retrouve dans la bouche du candidat, et se demander aussi comment celle-ci est arrivé jusqu’à Atlantico.

      La ficelle est bien grosse.

  • Stef B

    Une manipulation, une de plus…