Mar 232013
 

Généralement, je ne suis pas adepte des blogowars. Mais il n’y a pas non plus de mal à s’amuser de temps en temps. Surtout, il y a des procédés qui relèvent du harcèlement et du lynchage en meute et qui ont conduit cette semaine l’ami Juan de Sarkofrance à jeter l’éponge. Or le résultat aussitôt obtenu, la meute a tourné son regard vers Nicolas. On va dire humblement qu’un peu de solidarité s’impose, et aussi qu’il est des moments où l’amitié doit s’exprimer. Manière de dire « Juan, reviens« , « Nicolas, tiens bon » et « CSP, ta gueule ! ».

Donc il s’appelle CSP – @CSPINYOURFACE dans tweeter – et il a une grande gueule parce qu’il a le sentiment que ça fait plus de gauche. D’ailleurs il est un des rares à avoir écrit son pseudo Twitter en majuscules, histoire que tout le monde soit d’entrée bien convaincu que plus à gauche que lui… bah tu as fais le tour et il ne te reste plus qu’à revenir par la droite (*). Il a quelques spécialités dans Twitter : insulter copieusement tout ceux qui contredisent ses opinions, décider de qui est ou non fréquentable, affirmer sa virilité avec un acharnement suspect  et se poser en défenseur vertueux de la condition féminine.

Ainsi, quand au détour d’un échange dans Twitter avec Juan, Nicolas a demandé à propos d’une twittos qui lui cherchait des poux, « c‘est qui cette connasse ? », le grand justicier de ces dames – lesquels ont bien entendu le plus grand besoin d’un mâle sévèrement burné pour prendre leur défense, ces pauvres petites choses fragiles… – s’est aussitôt dressé sur ses ergots. Nicolas avait présenté ses excuses à la militante offensée, mais CSP n’allait pas se priver si facilement de ses habits de Zorro : 

CSP-zorro

Oui, parce qu’insulter un homme, on peut. C’est sa conception à lui du féminisme. Et d’ailleurs il justifia sa croisade de la manière suivante :

CSP-féministe

  Jamais ? Vraiment ? Même pas ce matin ? Fils de pute, ça compte pas ? Une mère n’est pas une femme sans doute :

CSP-fils-de-pute

 

Et j’imagine aussi que ce jour là, le camarade CSP était plus que ivre mort :

CSP-connasse

 Et visiblement, ça n’est pas arrivé qu’une fois et « connasse » serait même un mot doux qu’il affectionne particulièrement, le gars qui ne s’est jamais permis une injure ou un geste déplacé envers une femme… 

Et sinon, les trisomiques, on peut ?

CSP-trisomie

 Je ne vais pas faire l’exégèse de ce dernier tweet, vous noterez vous-même que tout y est. Admettons-le, en 140 caractères, c’est une performance. Je m’y suis moi-même essayé et, je le reconnais volontiers, je suis bien moins doué.

dedalus-pas-bien-mal 

C’était mal, j’en fais l’aveu et repentance. Dire des gros mots, je le sais bien, ne me permettra pas, à moi non plus, d’obtenir mon brevet d’homme de gauche. C’était mal, mais aussi, donc, quel macaque pourrait se targuer de posséder l’extraordinaire QI d’une huître ?

 

(*) Grand jeu : Qui dedalus a-t-il ici paraphrasé ? Celui ou celle qui trouve a gagné une excellente nouvelle.

  • Babette

    Et bien entendu, cette attaque d’une personne qui ne s’adresse même pas à vous n’a rien à voir avec ses 1976 followers que vous n’atteignez pas… Comme c’est mesquin…

    • Voilà, Babette, vous avez tout compris, rien à voir. Mes amis, je ne les compte ni dans Facebook ni dans Twitter. D’ailleurs je ne les compte pas du tout. Et vous ?

      D’ailleurs, voyez-vous, il s’adresse aussi à moi. Mais ce n’est pas une raison.

      • Babette

        J’aime bien CSP, je le trouve nécessaire. Et il est loin d’être le pire. D’autres, au vocabulaire plus châtié sont plus insultants dans ce qu’ils expriment. Ceci dit, merci pour votre réponse.

        • De rien. Et sachez qu’il ne me viendrait pas à l’idée de reprocher ses amitiés à qui que ce soit.

  • Merci pour cet excellent billet et même avec un QI de moule, ce mollusque prouve de manière factuelle qu’ Audiard avait raison et un con ça ose tout.

  • Nicolas J
  • des pas perdus

    On appelle ça faire du bruit médiatique… Ou diversion. C’est si difficile de faire la promo de Hollandreou…?

    • On appelle ça ne pas se laisser marcher dessus. C’est important aussi, à l’occasion.

    • il n’y a rien de politique là-dedans, camarade. CSp croit peut être qu’il est Rabelais. Pfuuuu.

    • Il va quand même pas bien ce garçon. Pas bien du tout.

  • Bruno Roger-Petit

    Bien vu… Et quand on pense qu’une autorité morale auto-proclamée comme le docteur Christian Lehmann soutient le dit CSPINMACHIN quoi qu’il dise et fasse parce qu’il est dans le camp du bien, on se pince…